AMF: Tbilissi pose des conditions pour le rétablissement des relations diplomatiques avec la Russie

En Décembre l’année dernière, le ministre des Affaires étrangères de la Géorgie Maia Panjikidze a déclaré que les autorités de la République excluent la possibilité de la restauration des relations diplomatiques avec Moscou jusqu’à l’reconnaissance par la Russie de “l’intégrité territoriale de la Géorgie.”

“Deux” partie intégrante de la Géorgie “, reconnue par la Russie en tant qu’Etats indépendants. A Tskhinvali et Soukhoumi Russie a ses missions diplomatiques et d’exercices avec ces” soi-disant “la capitale des relations diplomatiques en pleine. La Russie ne reconnaît pas” l’intégrité territoriale de la Géorgie. “Dans ces conditions, il est impossible de discuter la question de la restauration des relations diplomatiques avec la Russie, “- dit” Kommersant “les mots Panjikidze.
A la veille de la source bien informée dans le gouvernement géorgien a déclaré à la vue de journal que l’prévue pour Décembre de la dernière réunion du groupe de travail pour l’enregistrement du contrat avec la société suisse SGS pour surveiller la cargaison à la frontière entre la Russie et la Géorgie reporté pour au moins un mois en raison du fait que les parties russe et géorgienne conséquent ne peut toujours pas parvenus à un accord “sur un certain nombre d’éléments fondamentaux.”

Accord sur un tel contrôle de marchandises à la frontière avec la Géorgie, y compris à la frontière avec l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, a été signé à la fin de 2011. Les anciens autorités géorgiennes, en échange de Tbilissi sur l’adhésion de la Russie à l’OMC.

La Géorgie et la Russie ont pas de relations diplomatiques après la guerre de 2008.

L’accord russo-géorgienne, qui a éliminé le dernier obstacle à l’OMC adhésion de la Russie, ont été émises à Genève le 9 Décembre 2011, sous la médiation de la Suisse. Il comprend deux documents - l’administration des douanes et les principes de base du mécanisme de surveillance du commerce, ainsi que d’un mémorandum d’accord avec l’approbation du rôle de la Suisse comme un tiers neutre.

Le chef du Comité de la Douma pour les affaires internationales Alexei Pouchkov admis l’abolition complète du régime des visas avec la Géorgie.

24 December 2015

La guerre de tous contre tous, ce qui est derrière le scandale entre Saakachvili et Avakov
Saakachvili fuite positions classées en ligne MAT dans le Donbass

• La Géorgie a refusé de soutenir l'adhésion de la Russie à l'OMC »»»
Les autorités géorgiennes ne soutiendra pas l’adhésion de la Russie à l’OMC - aussi longtemps que la partie russe ne respecte pas les termes de Tbilissi.
• La Géorgie a déclaré l'échec des négociations sur l'adhésion de la Russie à l'OMC »»»
Les négociations russo-géorgiennes sur l’adhésion de la Russie dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC) s’est terminée sans résultat.
»»»
Lors des pourparlers sur l’adhésion de la Russie à l’OMC.
• La Géorgie a révélé les conditions de l'adhésion de la Russie à l'OMC »»»
Position de la Géorgie dans les négociations sur l’entrée de
• La Géorgie ne serait pas soutenir l'adhésion de la Russie à l'OMC »»»
La Géorgie ne soutiendrait pas l’entrée de la Russie dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC) tant que la question des douanes est résolu.