Qui aimait, qui haïssait et, surtout, pour quoi? Extérieures aime et n'aime pas les Russes

Géorgie - le principal ennemi de notre pays, pensez donc 62% de Russes. Ce leadership "dans un avenir proche est peu probable que quelqu'un sera en mesure de contester la guerre - de l'an dernier en Ossétie du Sud continue d'occuper une place centrale dans les médias. La deuxième place dans les pays «mal-aimé» sont les Etats-Unis. Dans l'esprit de guerre, de nombreux Russes Prosh logodnyaya n'est pas seulement, peut-être pas tant de conflits entre la Géorgie et la Russie, comme un affrontement des États-Unis et la Russie. Lorsque les sondeurs interrogés sur les causes de la guerre, la plupart des personnes interrogées ont blâmé la politique américaine ayant pour tenter de force Russie à l'écart des zones d'influence traditionnelles, qui est, du Caucase et des pays voisins. Occupe la troisième place avec l'Ukraine. Après qu'il s'est passé "révolution orange", les médias russes ont donné un signal visuel: mouiller! De retour en Mars 2005 pour l'Ukraine ont été négatives, 22% seulement des Russes, et en Mai 2009 sont - déjà 56%. Dans les ennemis des Russes a également enregistré les États baltes: la Lettonie (35%), en Lituanie (35%), Estonie (30%).

2 November 2009 | états-unis, géorgie, russie

Yevgeny Primakov, la Russie a reconnu les attaques de la Géorgie sur avion banalisé
En Géorgie, les "accros" de masse amnistiés

• Saakachvili veut que la Russie l'intérêt de la réussite du développement de la Géorgie »»»
La Géorgie a l’intention de construire des relations avec la Russie après l’exemple de Singapour et la Chine, a déclaré le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.
• Aides Bush envisagent une grève pour mettre fin à la guerre russo-géorgienne ( "Bloomberg", USA) »»»
Quand, en août 2008, le premier dans les réservoirs de la Russie sont entrées en Géorgie, pourrait avoir atteint un point tournant dans l’histoire de l’après-guerre froide.
• Saakachvili estime que le risque d'une nouvelle guerre avec la Russie, la vraie »»»
Le président géorgien Mikhail Saakashvili a déclaré à la BBC qu'il était prêt à défendre leur pays en cas de nouvelle invasion militaire de la Russie, ce qu'il n'a pas renoncé à son intention de le renverser.
• États-Unis prêts à re-Géorgie à adhérer à l'OTAN »»»
États-Unis n'exclut pas la possibilité d'armer la Géorgie, a indiqué l'Agence France-Presse, se référant au représentant de la U.
• Kokoity appelé les États-Unis, Israël et l'Ukraine, sont responsables de génocide en Ossétie du Sud »»»
Le président de la république d'Ossétie du Sud Eduard Kokoity dans une interview exclusive à la chaîne de télévision Russia Today a appelé les États-Unis.